L’histoire

La maison seigneuriale des Reiffenberg date du Moyen-Age. Le Prince Louis Adolphe Fredéric zu Sayn-Wittengstein-Berleburg, futur premier prince zu Sayn-Wittengstein-Sayn, put acquérir en 1848 des comtes von Boos-Waldeck la propriété transformée par eux en 1757 en style baroque.

La même année le Roi de Prusse Frédéric Guillaume IV fit don au Prince Louis et à son épouse russe la Princesse Léonilla des ruines du château ancestral et des terres entours.Le Prince fit transformer 1848-1851 la même année par l’architecte français François Joseph Girard (1806-1872) le Palais en une habitation de style néo-gothique.

Les vignes et les champs devant le palais furent transformés en un paysage de parc à l’anglais et les abords du château féodal, rendus praticables, furent aménagés de chemins avec charmilles. Vers la fin de le deuxième guerre mondiale, le palais fut très fortement endommagé par l’armée allemande lorsque les troupes en retraite tentèrent de faire sauter, à l’aide d’une bombe aérienne, un pont situé juste devant le Palais. La chapelle, construite en 1861 par l’architecte de Coblence Nebel et dans laquelle se trouve la crypte de la maison princière de Sayn, fut très peu endommagée.

Schloss Sayn

La tour du château, mentionnée pour la première fois en 1467, fut restaurée dès 1968 dans le style baroque par le Prince Alexandre. Les autres travaux de restauration débutèrent milieu des années 1980 après que le château fut déclaré monument historique d’intérêt culturel national. Depuis la fin des travaux de restauration, courant de l’été 2000, le Palais a retrouvé son aspect néo-gothique originel. L’escalier d’honneur et un ensemble de salons et de salles ont été restaurés, décorés et meublés avec du mobilier et des objets et tableaux d’époque. L’aile Est est une symbiose réussie entre ancien et moderne. Dans cette aile Est se trouve le musée rhénan de la fonderie d’art et l’ Europäische Wirtschaftsakademie (EWA) (l’académie européenne d’économie).